Sélectionner une page

Une nouvelle alliance pour le changement 

Ca y est : je viens officiellement d’annoncer ma candidature aux élections régionales 2021, avec ma colistière tête  de liste, Maryse Combres, conseillère régionale sortante déléguée aux énergies renouvelables.

On a fait le choix de faire cette annonce à Poitiers et ça n’est pas un hasard : en mai 2020, cette ville a été gagnée par les écologistes en la personne de Léonore Moncond’huy. Léonore et sa liste ont suscité un véritable engouement et une dynamique qui ont contribué à cette belle victoire. La maire de Poitiers, également conseillère régionale sortante, m’a chaleureusement accueilli et je l’en remercie : merci d’avoir ouvert la voie ; merci d’avoir indiqué que le changement se construit par le collectif ; merci de démontrer qu’une nouvelle génération émerge et prend son essor. 

Mon ami Noël Mamère était également présent : le grand parlementaire, le maire de Bègles attaché à son territoire. Celui qui a conjugué désobéissance et réalisme, bienveillance et radicalité, défense des valeurs et esprit d’ouverture, est venu m’apporter son soutien dans ce moment symbolique important : proposer une nouvelle alliance à toutes celles et tous ceux qui se sentent concerné.e.s par un changement de modèle. Il n’est plus temps d’attendre ou de tergiverser. C’est dans la prochaine décennie que se jouera l’avenir de la planète en maintenant l’élévation des températures à moins de 2°.

Être à l’avant-garde du redressement écologique

Nourri de cette conviction, avec les écologistes et les citoyens, je souhaite changer la donne.  Trop longtemps, les responsables politiques traditionnels ont différé les changements qu’il fallait mettre en œuvre.  Notre région ne doit pas prendre du retard. Elle a tous les atouts et toutes les ressources pour être à l’avant-garde du redressement écologique.  

Aujourd’hui, nous n’avons plus le choix. En tant que plus grande région de France, nous avons le devoir et les moyens d’opérer cette transformation. Et je souhaite qu’elle devienne  la première région à l’échelle européenne, à  opérer la bifurcation de société dont nous avons besoin.

A cette occasion, j’ai parlé de nouvelle alliance pour réussir cette élection : nouvelle alliance entre justice sociale  et exigence environnementale  pour sauver le climat ; Nouvelle alliance entre économie et écologie pour conduire la mutation productive de nos industries ; Nouvelle alliance entre les humains et la nature  pour préserver les ressources et devenir autosuffisants ; Nouvelle alliance entre notre territoire et la planète  pour inventer ensemble une nouvelle manière de vivre et, enfin une nouvelle alliance entre élus et société civile pour co-construire le changement. Voilà ce qui nous attend. Et nous, écologistes, sommes déterminés à faire advenir ce changement dont la planète a besoin.